2021 : Vigilance absolue sur les comptes de l’entreprise !


Après une année 2020 marquée par une pandémie mondiale, un épisode de confinement, des accords d’activité partielle, des licenciements et de manière générale, un chamboulement de la vie économique et sociale de l’entreprise, le CSE se prépare à de nouveaux défis pour 2021.

Il est important de pouvoir dresser un premier bilan des événements 2020 :

  • Quels ont été les impacts financiers du confinement ?

  • Quelles sont les conséquences sur le portefeuille clients et le chiffre d’affaires de ma société ?

  • Quelles sont les perspectives envisagées par ma direction pour 2021 ?

Quels regards le CSE doit-il avoir dans ce contexte ?

Le rôle économique du CSE se matérialise concrètement dans les 3 grandes consultations obligatoires. Situation économique et financière de l’entreprise, Politique sociale et conditions de travail ainsi que Orientations stratégiques sont trois baromètres de l’entreprise qui permettent de faire une analyse pertinente et réaliste de la situation.

Arrêtons-nous aujourd’hui sur la consultation sur la situation économique et financière. Véritable pierre angulaire pour comprendre l’entreprise, elle permet d’identifier à la fois les opportunités et les difficultés économiques rencontrées par la société. Cette consultation va porter sur le réel en décortiquant ce qui s’est concrètement passé en 2020 (comparativement à 2019) mais également sur les prévisions pour l’année 2021 et les moyens d’y parvenir.

Cette articulation entre l’année 2020, début de la crise, et l’année 2021 dont on ne peut prendre encore l’exacte mesure des difficultés, doit permettre d’analyser tous les impacts découlant de la crise sanitaire (les difficultés voire les opportunités pour certains).


Quels indicateurs permettent la compréhension de cette situation ?

Toutes les entreprises n’ont pas les mêmes activités. Chacune peut donc avoir des indicateurs de gestion différents. Ainsi, le CSE devra prendre connaissance et analyser :

  • Les comptes annuels validés par le commissaire aux Comptes, permettant de suivre des indicateurs tels que le chiffre d’affaires, la marge brute, le résultat d’exploitation et le résultat net ;

  • Les indicateurs internes de gestion, tournés vers d’autres données économiques comme l’EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements), un volume de commandes ou tout autre indicateur chiffré correspondant à la réalité de votre activité.

  • Le budget détaillé 2021 du chiffre d’affaires au résultat opérationnel

Pour rendre un avis motivé lors de cette consultation, le CSE devra se fonder une opinion sur la santé financière de l’entreprise. Nous ne pouvons que vous alerter encore plus cette année sur la nécessité de vous faire assister d’un expert-comptable qui aura non seulement accès à plus d’informations financières mais qui saura également poser les bonnes questions et analyser les réponses de votre direction permettant d’apprécier la réalité de la situation financière et l’avenir de l’entreprise.


C’est grâce à un diagnostic poussé de l’année 2020 et du budget de 2021 que le CSE saura si des mesures, comme :

  • Une réorganisation,

  • Un Plan de Sauvegarde de l’emploi (PSE),

  • Un Accord de Performance Collective (APC),

  • Une Rupture Conventionnelle Collective (RCC)

  • Un Accord d’Activité Partielle Longue Durée (APLD),

Sont réellement justifiés et permettent concrètement de traverser la crise et d’assurer la pérennité de l’activité et des emplois dans le temps.