DIF : L’ordonnance du 21 août 2019 est venue corriger des dispositions de la loi Avenir


Créé le 1er janvier 2015, le CPF s’est substitué au DIF. Les titulaires du CPF ont pu verser dans le compte les heures qu’ils avaient acquises au titre du DIF. Pour faciliter le transfert, les heures du DIF n’étaient pas prises en compte pour le calcul du plafond du CPF, qui s’établissait alors à 150 heures.

Les heures du DIF devaient être mobilisées jusqu’au 1er janvier 2021. Passé cette date, elles étaient perdues.

L’ordonnance supprime cette échéance : le solde acquis au titre du DIF ne s’éteindra plus au 1er janvier 2021, en revanche, il sera pris en compte dans le calcul du plafond du CPF.

Attention, le titulaire du CPF a désormais jusqu’au 31 décembre 2020 pour inscrire sur son compte le montant des droits correspondant au solde du DIF.

A titre de rappel, la conversion des droits correspondant au solde du DIF est : une heure = 15 €.